© 2017 MON CROHN AU NATUREL

  • Grey Instagram Icon

Instagram feed

September 19, 2019

Please reload

Guérir avec les compléments alimentaires

November 11, 2017

 

 

 

 

La prise de compléments alimentaires fut essentielle dans mon processus de guérison. Ma mère, très renseignée dans ce domaine-là, m’a suivie et fortement conseillée. Certains de mes proches ont également été acteurs dans le choix de mes compléments et j’ai fait par moi même énormément de recherche là dessus. Sur internet, dans les livres et dans certaines revues, j’ai appris et en apprends encore sur les compléments alimentaires et leurs bienfaits. 

 

En premier lieu, je vous conseille d’aller lire mon article sur les énergies de vie. J’ai créé cet article avant de vous parler de complémentation, car il est important de bien savoir écouter son corps pour prendre des compléments. Il ne faut pas prendre tout à la fois, c’est pour cette raison que je vous invite à allez lire cet article, où je détails les précautions à prendre. 

 

Il peut également y avoir une contrainte financière dans la complémentation, c’est pour cela que j’ai fait un article sur les alicaments, un article qui mentionne seulement des conseils peu ou pas coûteux.

 

Et enfin, avant de passer au contenu de cet article, tous les compléments alimentaires que je prends ou que j’ai pris ne sont pas universellement bénéfiques pour chacun ni seulement dédiés à la maladie de Crohn ! Ils sont également efficaces pour plusieurs pathologies différentes et ne sont pas uniquement ciblés sur un ou deux problèmes.

 

ÉNERGIE 

 

 

Lorsque j’étais en crise, mon taux d’hémoglobine était descendu très bas (= une anémie en résulte). C’est pour cette raison que l’on m’a tout d’abord fait une perfusion de fer, qui ne s’est pas assimilé correctement par mon organisme, puis transfusée du sang pour que mon taux se régule. Il n’est pas évident de maintenir un taux d’hémoglobine élevé en tant normal lorsque l’on consomme que très peu de viande, alors lorsque l’on est gravement malade et atteint d’une maladie inflammatoire, l’hémoglobine a tendance a chuté systématiquement. En résulte, une perte d’énergie phénoménale, une pâleur et un souffle très court. 

 

La transfusion m’a énormément aidée, mais il faut pouvoir stabiliser ce taux, car il rechute facilement. Pour cela, un régime alimentaire riche en fer s’impose. On trouve le fer dans les végétaux comme les épinards, les graines de chias, les lentilles, les tomates séchées, etc. 

 

En ce qui concerne les compléments alimentaires : pour un regain d’énergie et pour maintenir un taux d’hémoglobine correct, je me complémente en spiruline. La spiruline est une algue. C’est un super-aliment plus qu’un complément alimentaire, elle contient énormément de propriétés bénéfiques pour la santé. Elle est réputée pour son action bénéfique contre la malnutrition (indispensable lorsque vous avez un taux d’albumine également faible), contre les carences alimentaires et protège également la flore intestinale. Je vous invite à allez consulté la fiche de cette algue sur Mr Plantes pour en connaître davantage. 

 

Je prends 10 comprimés de 500mg par jours, soit 10g par jour. Cela suffit pour couvrir tous les apports journaliers de fer. 

 

Si vous êtes en crise et que votre intestin est très sensible, commencer par prendre 1 comprimé de 500mg, pour voir comment votre paroi réagit. 

 

N’oubliez pas que, pour une meilleure assimilation du fer, il est impératif de se complémenter en vitamine C

 

 

Conseil : Je vous recommande vraiment de prendre la marque Flamant vert que l’on trouve en magasin bio. Il y a une version en poudre et une autre en comprimé. Je vous conseille vivement la version en comprimé sauf si le goût de la spiruline n’est pas un problème pour vous !

 

 

Le Quinton m’a également permis de remonter vite en énergie ! Les plasmas de Quinton sont de l’eau de mer stérilisée et diluée avec de l’eau de source ou non. Il favorise l’assimilation, chose dont l’intestin a besoin après avoir été rempli d’ulcération, mais il est aussi génial après avoir été sous cortisone : il régénère les cellules et agit sur la circulation. Sous cortisone, je gonflais et faisais de la rétention d’eau, le Quinton m’a vraiment aidé. 

 

Mais avant tout, le Quinton régule l’asthénie et revitalise le corps après de longs mois de maladie. 

 

Vous pouvez le trouver en magasin bio ou sur internet, il se prend en ampoule, mais peut également s’injecter directement dans la peau. J’ai pour ma part opté pour les ampoules, qui sont apparemment moins efficaces, mais tout aussi bénéfiques. 

 

 

 

IMMUNITÉ 

 

La baisse de mon immunité à entraîner une cicatrisation lente de mes ulcères, j’ai également attrapé une sorte d’angine en même temps, donc pour stimuler mon immunité, j’ai pris (et je prends toujours) de l’extrait de pépin de pamplemousse.  C’est un puissant désinfectant, antibactérien et antiviral, c’est un antibio naturel

Prendre 15 gouttes, 3 fois par jour.

 

J’ai également pris de la poudre de Baobab ou « pain de singe », en plus d’être très riche en vitamine C et donc très bien pour assimilé de fer et d’être conseillé pour la prévention des cancers de l’appareil digestif, le baobab est très utilisé pour stimuler l’immunité. Cet arbre est très concentré en calcium et très riche en fibres. 

 

L’huile de nigelle dont je parle plus bas est aussi un immunostimulant puissant.

 

Conseils : Pendre de qualité bio bien sûr, le « citro plus’ 800 » que l’on trouve en magasin bio ou sur le net est abordable et de très bonne qualité !

 

 

CICATRISATION 

 

La cortisone ne fut pas efficace contre mes ulcères. Elle m’a permis dans un premier temps de masquer mes douleurs intestinales et rhumatismales, mais les douleurs sont revenues une fois les doses baissées. Tandis que le Pentasa n’a fait qu’augmenter l’inflammation ainsi que la taille de mes ulcères. Pour cicatriser, je vous conseille encore et toujours, le jus de carotte, avant tous, avant n’importe quoi : jus de carotte

 

En complément, j’ai pris la précieuse huile de Nigelle ou huile de cumin noir. Aux vertus incroyables, elle a vraiment contribué à la cicatrisation de mes plaies intestinales. Commencer doucement, a raison d’une petite cuillère à café, car en crise, elle pourrait vous faire très mal. Mais je pense que c’est un mal pour un bien, car ses vertus anti-inflammatoires, cicatrisantes, antidiarrhéique, antibactériennes et stimulante du système immunitaire sont prouvées et on vraiment joué dans mon processus de guérison. Des scientifiques lui ont même découvert des propriétés anticancéreuses, notamment contre le cancer du côlon et celui du pancréas (le plus mortel). Je vous invite encore une fois à allez consulter la fiche de cette plante sur le site de Mr plantes. 

 

J’ai donc pris, 2 c à café dilués dans un peu d’huile d’olive, 2 fois par jour, une le matin et une le soir, pendant le repas. 

 

 

Je vous conseil également le vinaigre de cidre. A prendre avec précaution toujours, spécialement si votre intestin est enflammé. Le vinaigre de cidre est un puissant cicatrisant, très efficaces contre les aphtes en gargarisme, les plaies en application locale et les plaies des muqueuses intérieures. À prendre pure ou dillué dans un peu d’eau. Il est très efficace contre les problèmes de peau!

 

Conseil : prendre un vinaigre de cidre ne dépassant pas une acidité à 5 degrés et de qualité bio. 

 

 

RHUMATISME

 

Si vous n’avez pas la maladie de Crohn ou autre pathologie inflammatoire, cette section peut paraître étrange. Mais les rhumatismes (arthrite, arthrose, etc.) font partie des syndromes que l’on peut ressentir lorsque l’on a un Crohn. Pour ma part, pendant 4/5 mois je ne ressentais pas ces gênes articulaires. Puis j’ai pris du Pentasa. C’est à ce moment précis que mes douleurs articulaires se sont fait ressentir. J’ai également eu un erytheme noueux. Ces deux symptômes m’empêchaient de me déplacer, de me lever et de marcher. 


Mon premier conseil et pas des moindres, c’est de marcher ! Et oui, on aurait tendance à rester immobile, car en plus d’être gravement malade, on a mal partout… Et bien non. Mes proches m’emmenaient chaque jour, dans la forêt pour faire fonctionner mes articulations

Au début, lorsque les douleurs et la maladie étaient moindres, je marchais 25 minutes à peu près. Mais lorsque j’étais au pire, que mes parents étaient obligés de me porter pour allez aux toilettes, ils m’emmenaient tout de même dans la forêt, a raison de 5 minutes 2 fois par jour. Oui, je marchais comme si j’avais 80 ans… Mais la connexion avec la nature et le mouvement de mes articulations étaient plus que bénéfiques. Même si la douleur était forte lorsque je marchais, quand la promenade était terminée, je sentais que cela me faisait du bien. Aux articulations ainsi qu’au moral.

Même à l’hôpital, mes proches m’encourageaient et m’accompagnait faire un tour dans le parc de l’hôpital, les perfusions au bras.

Ensuite, même en réémission, j’ai continué à avoir des douleurs aux articulations, beaucoup moins forte, mais tout de même présente ! J’ai donc continué l’exercice (vélo, étirements, marche), puis je me suis complémenté ! 

 

J’ai pris du curcuma frais dans mes jus et infusions et en poudre dans certains plats et en gélule ! Le curcuma est un anti-inflammatoire puissant et très efficace contre les rhumatismes, mais avec de nombreuses autres vertus. Certains en prennent même en crise pour aider les intestins à cicatriser. Personnellement, mes intestins étaient trop fragiles et ne supportaient que le jus de carotte, mais je suis certaine que le curcuma est efficace sur les muqueuses intestinales. 

 

 

 

Conseils : Avant de le prendre en gélules, je vous le conseil frais. En décoction ou en jus si vous possédez un extracteur. Le prendre bio et le prendre avec du poivre noir si vous le prenez en poudre !

 

 

L’eau de Quinton cité plus haut est également bénéfique pour les problèmes rhumatismaux

 

 

 

 

J’ai encore beaucoup de compléments alimentaires à vous conseiller, mais je songe à refaire un article pour ne pas être trop longue ! 

En vous souhaitant une bonne santé,

Luna

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload